Minimes Equipe 2 : Résumé du plateau à Gif-sur-Yvette

Publié le 16 mars 2015

 

14 Mars 2015

Ordre des rencontresEquipe 1
(fonction du coup d’envoi)
1ère mi-temps2ème mi-tempsEquipe 2Résultat final
1RCS5 – 03 – 0Othis8 – 0
2Othis0 – 265 – 14Gif-sur-Yvette5 – 40
3Gif-sur-Yvette14 – 017 – 0RCS31 -0

Ambiance générale

La journée n’a pas très bien commencé en ce qui concerne notre effectif, seulement 18 joueurs sur les 23 prévus. Le plus dur, pas de remplaçants ou peu chez les avants. Si cela va donner du temps de jeu à certains, la récupération sera difficile.
Durant le trajet, dans le bus, j’alerte les joueurs sur l’engagement qu’ils allaient devoir fournir pour affronter leurs adversaires. Le début de la pression commence…
Nous arrivons à Gif, à l’heure, mais personne ne nous attend, même les employés municipaux n’ont pas prévu de nous recevoir. Après un appel au responsable du club, ce dernier, surpris que nous soyons déjà présents, arrive peu de temps après, nous rassurant.
La pression continue dans les vestiaires, le calme et la concentration sont de mise. Nous partons à l’échauffement prêt à en découdre.
Début des rencontres avec une demi-heure de retard avec une mise en bouche Othis (situé à 49 km au nord-est de Paris, pour notre culture) face à Suresnes.
Je remercie Pascal pour ses photos qui me permettent, pour une fois, d’illustrer mon compte rendu.

1. Suresnes – Othis

Suresnes a été réaliste tout au long de la rencontre.
Le démarrage de la rencontre se fait timide. Au bout de cinq minutes, les deux équipes se réveillent enfin et propose du jeu. Nos joueurs impriment un rythme soutenu par le soutien au porteur de balle, l’effort de jouer debout (pour appliquer les consignes d’avant match et les entraînements de ces dernières semaines). Nous marquons après une longue séquence et même si la transformation ne passe pas, l’engagement que l’on vient d’afficher laisse présager du bon mais rien n’y fait, à la mi-temps seulement 5-0.

La deuxième mi-temps débute timidement mais notre jeu de mouvement met l’adversaire souvent à la faute. L’occupation du terrain par, entre autre un jeu au pied précis de notre arrière et de belles initiatives de nos trois quart, est concrétisée par une pénalité face aux poteaux. Plus aucun autre point ne sera marqué malgré des tentatives répétées. L’adversaire aura eu du mérite à défendre.

2. Othis – Gif-sur-Yvette

Une rencontre à sens unique après un 26 à 0 à la mi-temps infligés à Othis. Les joueurs sont dépités et ont du mal à surmonter leur désarroi. Ils ont eu du courage face à des joueurs bien plus physique que nos deux équipes mais qu’ils n’ont pas su contenir les assauts. Les gabarits de certains joueurs de Gif décuplés par la vitesse qu’ils avaient au moment de la prise de balle favorisait la pénétration des lignes mais sans réelle construction.
Aparté : à ce stade, nous espérons déjouer les offensives adverses.

La seconde mi-temps démarre différemment, les othissois mènent la danse en concrétisant par des attaques répétées et mettent le doute dans les rangs de Gif. Les giffois, piqués au vif vont commencer à s’énerver mais nos arbitres ne s’en sont pas laissés compter et ont su s’imposer afin de calmer les successions de mauvais gestes. Ce sont des individualités qui vont faire de ce match finalement à sens unique pour un score final de 40 à 5 en faveur des locaux.

3. Gif-sur-Yvette – Suresnes

Nous débutons la rencontre pied au plancher sans laisser respirer l’équipe adverse. Nous l’entamons comme il faut, nous manœuvrons dans la défense de Gif menons le jeu. Nous évoluons jusqu’à un mètre de la ligne à plusieurs reprises sans concrétiser, avant de prendre un essai, puis deux, en contre après avoir campé la mi-temps dans leur camp. A la pause, nous sommes menés 14 à 0 à l’encontre du jeu mais sur des fautes de défense individuelle.

La deuxième mi-temps est entamée tambour battant et la pression que nous imprimons sur l’adversaire n’est pas concrétisée et nous prenons encore un essai, à zéro passe. La fatigue commence à se faire sentir malgré la vaillance des joueurs, nous concéderons encore deux nouveaux essais dont un transformé grâce à des individualités mais sans passe. Le courage et la ténacité ne nous ont pas permis de nous surpasser pour marquer. Nous en retiendrons quand même des phases à cinq temps de jeu, de la continuité, du soutien au porteur de balle et fort dans la conservation.

*&[] cadeauPetite pensée pour Matis D : bonne rigolade dans le bus surtout quand tu ne comprends pas tout ! *;) Clin d’œil

Fred Maya


Aucune réponse à "Minimes Equipe 2 : Résumé du plateau à Gif-sur-Yvette"


    Un commentaire à faire?