8 octobre 2017 – Rencontre des Juniors Phliponeau à Suresnes contre Versailles.

Publié le 10 octobre 2017

Temps excellent pour jouer au rugby.

Début de la rencontre après une demi-heure d’attente de l’adversaire.

Après une minute de silence pour rendre hommage à Eric MASCETTI, ancien président de PUTEAUX RUGBY décédé lundi 2 octobre, le match peut débuté.

Une rencontre qui démarre bien, après un essai de Badara au bout de 5 minutes et après une attaque d’école. Nous avons joué simple et relâché pour aller au bout. Essai transformé.

L’adversaire du jour, piqué au vif, rétorque une dizaine de minutes plus tard sans transformé.
Le renvoi qui suit après une bonne séquence combinée des avants et des 3/4, et c’est encore un essai de Badara après une excellente communication des lignes arrières. Essai non transformé.

A la reprise, nous effectuons quelques changements qui ne nous semblent pas trop risqués mais c’était sans compter la non implication et le manque de concentration de certains (dont je terrais le nom par charité, mais ils se reconnaîtront) un nouvel essai marqué et non transformé par Versailles. Nous en sommes à 12 – 12 à ce moment du match.

Nos joueurs enclin à la performance, ne baissent pas les bras et cherchent à applatir en terre promise, ce qui aurait pu se passer si les défenseurs versaillais ne retenaient pas Alexandre LIEGEOIS par le maillot, short et presque les chaussettes. L’aribtre bien au fait et à côté de l’action expulse un joueur et nous offre dans sa grande générosité une pénalité. Biensûr, me direz vous mais pourquoi pas un essai de pénalité ? Cela restera un grand mystère… même si l’arbitre cherchera à m’expliquer que c’était pas évident qu’il marque puisqu’il y avait deux défenseurs.
Sur la pénalité jouée à la main et sur un en-avant, Versailles récupère la mêlée, éjecte la balle rapidement de ses 22 et après un jeu simple mais efficace vient aggraver le socre.

C’est le tournant du match, l’adversaire mène alors 12 à 17 puis à 22. Nous jetons nos dernières forces en fin de rencontre pour tenter de revenir au score, sans succès.

Nous regretterons certains mauvais choix qui nous ont fait reculer. Cependant je regrette surtout que nous n’ayons pas continué à jouer simple, d’autant que je crois que cela faisait longtemps que je n’avais pas vu autant de ballon aller aux ailes. Une intelligente occupation du terrain et des consignes respectées nous ont permis d’être au-dessus car nous ne pouvons pas dire que Versailles ait réalisé beaucoup d’incursion dans nos lignes… Juste assez pour gagner toutefois 22 à 12.

Accrochez-vous les gars pour la semaine prochaine à Houilles, il faut gagner !

Maya


Aucune réponse à "8 octobre 2017 - Rencontre des Juniors Phliponeau à Suresnes contre Versailles."


    Un commentaire à faire?