Féminines : carte postale du Pays de Galles

Publié le 1 mars 2016

Pas de plateau ce weekend pour nos filles en voyage au Pays de Galles qui achèvent ainsi leur parcours initiatique entamé il y a un an maintenant.

Pour aller voir une course de taureaux il faut se rendre en Espagne, pour voir jouer au rugby il faut aller en Pays de Galles.

C’est la bière qui imbibe d’abord l’évènement, c’est elle qui mousse dans les caniveaux de Ste Marie Street. Lorsque les buveurs de bière commencent à verser le contenu de leurs pintes directement dans la manche de leur veston raidie comme les gouttières du stade, c’est qu’il est temps de gagner sa place.

L’Arms Park même rénové c’est toujours un bouge, un cabaret hétéroclite bruyant et joyeux, pas un salon vip aseptisé et sans âme comme peut l’être le stade de France.

Avant le match le 1er bataillon du Welsh Régiment, Taffy le bouc en tête et le Com Godre’r Garth de Pontyprid font reprendre en cœur avec le public les fameux cantiques gaëliques sinistres et beaux sortis du fond des âges qui fanatisent leur équipe et glacent la nuque de leur adversaire.

Le match ne sera que le prétexte à faire la fête. Nos filles en tutu bleu, blanc, rouge au grand complet obtiennent dans les rues de Cardiff un franc succès, elles dénotent un peu parmi les Galloises qui défilent en nuisette perchées sur des échasses.

La nuit peut commencer, elle sera longue, la suivante également, toutes enlacées chanteront Delilah de Tom Jones fils de mineur et enfant du Comté de Rhonda Cynon Taf.

Retour dimanche à Suresnes où nous apprendrons gare du Nord les larges victoires de nos équipes fanions.
Félicitations à tous.
Fin d’un beau et mémorable weekend

Philippe Bessière


Aucune réponse à "Féminines : carte postale du Pays de Galles"


    Un commentaire à faire?