Féminines : Résumé de Le Havre / Suresnes

Publié le 12 novembre 2018

Le projet Elite du RC Suresnes Hauts-de-Seine

En passant par le pont de Tancarville

Les WE se suivent mais ne se ressemble pas, cela vaut pour tout le monde et les Rugbykinis n’y échappent pas.

En ce jour ô combien important pour la mémoire collective et cette date anniversaire des 100 ans de l’armistice de la grande guerre, nous avons décidés, enfin le calendrier FFR a décidé, de nous envoyer loin de nos bases en ce jour de commémoration internationale pour faire place en quelque sorte à tous les chefs d’état qui viendront dans l’après-midi au mémorial du Mt Valérien. Direction une nouvelle fois la Normandie avec un je ne sais quoi d’humidité « copieuse » qui nous met dans l’ambiance et nous confirme bien la destination de notre étape Normande.

Ah Le Havre, sa ville classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO, son port, ses plages ?

Pas le temps de visiter de toute façon, allez hop, toutes dans le Rugbykibus, un vrai Carrosse, sièges cuir, plancher en parquet, Toilettes (ce qui est quasi incontournable avec les filles si on ne veut pas casser la moyenne…), 30 places Pullman (Pullwomen pour le cas !!!!) pour nos princesses qui le valent bien ???? 22 Rugbykinis (21, Léone n’ayant pas reçue sa licence) prêtent à en découdre au bord de l’estuaire de la Seine. Café, croissants, bonne humeur et au fur et à mesure du trajet, le temps s’éclairci comme les voix aux rythmes de « chansons » sortie d’une playlist improbable sous un beau soleil automnale….

Après quelques cuillères de Pâtes et autres ingrédients tout aussi magique ou presque, certaines préférant le Riz même s’il n’est pas produit dans l’usine ou travaille un des coachs, l’oisiveté et la légèreté fait place au sérieux et à la concentration.

15H00 approche et c’est à nouveaux une équipe « newlook » (rien à voir avec le mensuel du même nom) qui s’apprête à en découdre sur une pelouse grasse et moelleuse. Bulle en 8, Eloise à ses côtés et le retour de Morg au centre.

Un début de match moyen puis quelques mouvements intéressants de nos Rugbykinis qui sur un beau mouvement à plusieurs temps de jeu repartent au large pour trouver Rebelle en bout de ligne qui termine une belle action tout en vitesse et fluidité malgré un vent de travers qui l’aurait bien fait sortir en touche. 9ème minute, 5 / 0 il y a pire non ? Le rythme reste correct, la mêlée sur ses bases et une touche retrouvée, mais voilà l’adversaire est puissant et compact en défense. Nous avions peut-être trop retenu l’information que le Bd Périphérique était bloqué en ce Dimanche de Cérémonies protocolaires mais cela ne valait que pour notre Capitale et il faut croire que la province même solidaire n’avait pas fermé les boulevards extérieurs ce dont profitait la Rapide ailière après un plaquage approximatif pour ouvrir notre coffre-fort, Rebelle, qui avait déjà posé son verrou (heureusement) quelques minutes plus tôt. 5 / 5 après 20 mn, puis un combat bec et ongles (vernies ou pas) de la part des 2 adversaires du jour avec trop de maladresses de notre part pour espérer faire évoluer le tableau. Mi-temps sur ce score de parité, les oranges et des changements Pomette en3, Anabelle en 7 et Isa en 4 qui retrouve Eloise à l’étage supérieur pour faire souffler Camille, Anne Love et Chacha.

C’est reparti et les adversaires n’attendent pas le flash infos Bisons futé et trouve très vite (le mot est juste) un itinéraire de délestage plus long certes mais plus rapide que de passer pas le centre très encombrer à cette heure-ci et c’est à nouveau une gazelle Havraise (la même qu’en 1ère mi-temps) qui fait admirer ses qualités de sprinteuse et s’en va déposer le ballon au milieu des perches. 47ème minute avec la transformation cela fait 12 à 5. La réaction est là après un avertissement verbal de notre Capitaine Gigi pour un rappel des règles de conduite, dont acte et la réaction arrive à la 52ème minute par un essai collectif non transformé. 12 à 10 pour Le HRC. Allez on repart à l’assaut mais dominer n’est pas gagné et à force de « foncer » dans le mur au lieu de passer par la porte on voit la ligne souvent mais il manque toujours quelques centimètres de la justesse, de la patience, du collectif, de l’adresse même…. Solveig remplace La Toule 58ème, Vivi rentre à la place d’Alice E et Camille revient à la place de Génie (65ème). La lutte est intense et les contacts rudes (claque un doigt par ci Anabelle qui sortira 5 minutes + tard, une hanche par là Alice et Paf la tête de Laurie sur un plaquage HAUT sans pénalité au prétexte que ce n’est pas le premier…). La nuit tombe et avec elle les fautes deviennent moins visibles ! Mais notre mot d’ordre la semaine dernière n’était-il pas adaptation ?

Une bien belle équipe en face qui nous montre que rien n’est arrivé encore, qu’il y a du travail, que nous savions bien tout ça et qu’il y a eu plusieurs actions ou il ne fallait pas baisser la garde sinon adieu le bonus défensif. Profitons de cette défaite pour grandir et travailler encore et toujours. Nous restons néanmoins en tête de poule grâce à ce Bonus Défensif.

Un petit coucou aux filles du Match : Annabelle très prometteuse, Bulle une découverte en 8, Julie9 a la barre du navire, Laurie à la pointe du combat qui a subi une « légère » fatigue après le coup de sifflet final, sous haute surveillance pendant le trajet retour avant un passage obligé par Foch vers 20h30 avec votre dévoué qui a textoté avec la Blonde jusqu’à 23h00 et l’arrivé de Paul (son Amour, Laurie, pas la Blonde) qui a pris son quart. Tout va bien pour Laurie, repos sans sport ni ménage (infos pour Paul) pendant une bonne semaine….

Une grosse pensée pour Courgette qui n’est pas rentrée sur le terrain, respect ma belle. Bisous
Mais tout le monde est à féliciter Bravo à toutes, nous sommes fiers de vous, l’état d’esprit est là et l’avenir est à vous.

Philippe Perducat


Aucune réponse à "Féminines : Résumé de Le Havre / Suresnes"


    Un commentaire à faire?