Féminines : un week-end à Twickenham

Publié le 13 février 2019

Le projet Elite du RC Suresnes Hauts-de-Seine

Déplacement en Angleterre ce weekend pour nos rugbykinis qui répondaient à l’invitation de nos vieux amis des Thamesians RFC, club plus que centenaire de Twickenham.

En point d’orgue du weekend le match opposait les équipes féminines de nos deux clubs pour le gain d’un coq en bois peint, plutôt moche, objet de luttes acharnées pendant plus de 30 ans et qui avait  fini ses jours croyait-on sur les étagères du nahouse.

Tous les anciens étaient émus et fiers que nos filles reprennent cette belle tradition. Il y avait donc foule au bord du terrain à l’heure du coup d’envoi.

Le match s’annonçait  à notre portée mais à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Il fallait que le destin intervienne. Juste avant la pause, nous perdions Annabelle dit Annaglotte et la Blonde. Partis sans remplaçantes nous nous apprêtions  à disputer la 2éme mi-temps à 13 c 15. A ce moment du match le score était de 17 à 5 pour SURESNES.

Nos adversaires fair play, nous proposent de nous prêter deux joueuses. Refus de nos rugbykinis qui n’ont cependant pas répondu à l’outrage par le mot de Cambronne.

Après la reprise, nouvelle blessure de Chacha, essai des Anglaises 17 à 10 reste 20 mn à jouer à 15 c 12. Que vouliez vous faire??

Nous étions partis pour 20 mn de pick and go acharnés . A deux ou trois reprises, les Anglaises récupèrent le ballon et remontent le terrain, nous causant de grandes frayeurs. A chaque fois l’essai semble imparable et à chaque fois une de nos filles revenue du diable vauvert, dans un ultime placage désespéré, décanille la British qui s’y voyait déjà. Il faut remettre l’ouvrage sur le tapis, repartir de notre ligne. Le vent violent interdit le jeu au pied, mètre par mètre nous revenons dans leur camp et inscrivons par Gigi un dernier essai à 6 mn de la fin. 22 à 10, la messe était dite. Les Anglaises ne reverrons plus la balle. Toutes ont été admirables.

Elles se souviendront de cette après-midi toute leur vie.

Vous imaginez la suite que nous ne relaterons pas ici!! Elle n’appartient qu’à elles et n’aurons pas un mot de commentaire sur notre pauvre et pitoyable XV de France qui a failli nous gâcher la fête.


Aucune réponse à "Féminines : un week-end à Twickenham"


    Un commentaire à faire?