Junior Phliponeau : résumé match de brassage RCS vs Paris 15

Publié le 3 octobre 2017

L’affiche proposée ce week end au Mont valérien est un classique pour les locaux, presque un derby. Suresnes a pris en effet l’habitude de retrouver ses voisins Parisiens  en début de saison, lors d’un match amical puis en poule de brassage.

L’équipe proposée par les Parisiens était une équipe déja cohérente pour un début de saison, bonne en conquête, avec un pack consistant et guerrier, dotée d’une  charnière qui est apparue bien en place. Venus à 17, on sent l’équipe qui a déja pu se roder lors de matchs de pré saisons ou lors d’oppositions à l’entraînement.

Côté Suresnes-Puteaux, l’équipe a aussi de la gueule. Devant, derrière cela tient la route. Deux questions agitent le KOP avant le match:  l’état de la conquête et l’entame de match que nos joueurs ont l’habitude de démarrer façon diesel.

Disons le clairement, côté entame, nous avons vite eu la réponse à notre question.

Pendant 15 minutes, nos minots n’ont pas vu la balle, encaissant vague sur vague, subissant les impacts et se mettant régulièrement à la faute. 2  fautes sifflées en mêlée et donc 2 bras cassés en début de match. Nous n’avons pas totalement compris le pourquoi, vu de la touche, mais suite à une discussion au Club House avec le principal intéressé, on a appris que l’arbitre avait estimé que Suresnes poussait avant l’introduction. C’est bête ! De nombreuses fautes également sur les ruck essentiellement des hors jeu de position ( reculez d’1 m les garçons !).

On sentait beaucoup d’envie chez les locaux, envie qui rendait paradoxalement  nos joueurs  complètement fébriles.

Et tout cela rendait la position des joueurs locaux difficile à tenir et à l’inverse rendait la partie beaucoup plus facile pour nos adversaires du jour.

Si on y ajoute des fautes de main et des placages « mous du genou » on obtient le résultat suivant après 15 minutes: 1 essai et une pénalité pour les visiteurs pour un score de  10-0, entièrement mérité.

Cela ne sentait vraiment  pas bon en ce dimanche matin, surtout en se levant aux aurores ( sic!).

.

Heureusement cette équipe montre qu’elle en veut. Elle a du potentiel, on le sait, mais plus important encore on s’aperçoit qu’elle sait se rebeller et ne rien lâcher !  Nos joueurs ont commencé à mettre l’agressivité nécessaire, à plaquer et à contester sans relâche les ballons dans les rucks.

Gros match devant et Gros match derrière.  La pression évacuée et une conquête propre enfin assurée,( mention spéciale à la touche sur ce match) la partie pouvait enfin commencer pour Suresnes: résultat , nos joueurs enquillent 2 essais avant la mi temps 12-10 pour nos juniors. OUF !

Le match était bien parti, le cardiaque du KOP semblait revenu à des pulsations normales, plus en relation avec l’heure matinale et l’âge des spectateurs !

Et là… Mi temps: les coachs souhaitant créer une équipe sur la durée avec 23 joueurs décida de procéder à de nombreux changements. Tous les entrants apportèrent individuellement  à l’équipe mais ce groupe a encore besoin de vécu collectif pour que ces nombreux changements ne la perturbent pas et n’impactent pas son rendement.  En ce début de saison, l’équipe se construit encore et cela eut pour effet de  gripper quelque peu la mécanique en ce début de 2° mi temps. Cela va se régler.

Dans le même temps, Paris 15 continua avec les mêmes joueurs ( par la force des choses, seuls 2 remplaçants étaient présents), avec aussi la même rigueur et la même animation du jeu . Résultat: essai 12-15, puis pénalité siflée contre Suresnes 12-18 !

Quand tout va mal, tout va mal ! Sur un placage correct dans l’esprit, mais où le joueur adverse eut ses pieds quittant le sol, Marius prend un carton jaune. Rien à dire ! Dur à encaisser mais logique selon les règles en vigueur. ( ne vous inquétez pas pour lui, quand il rentrera après son carton Marius se defoulera dans le bon sens du terme en réalisant une superbe charge dans les rangs adverses).

Partie terminée alors ? Que nenni, nos gamins repartent à l’attaque, conquérants et arrivent à planter un essai par les avants un essai. Suresnes repasse devant certes  mais produit de nouveau trop de fautes et d’approximations, logiquement sanctionnées par une pénalité supplémentaire  19-21 à 8 minutes de la fin pour les visiteurs !.

Là, nouveau changement opéré par les coachs, et stratégie payante car la fin de match fut à l’avantage complet des locaux. Ca attaque à tout va. Trop tard pour la gagne, me direz vous ? Et bien non, le KOP est au bord de l’asphyxie et du malaise, mais à quelques minutes du coup de sifflet final, attaque Suresnoise qui aboutit à l’ailier qui va à dame. ESSAI.

Essai contesté par Paris 15 qui a vu une sortie en touche, mais essai validé par l’arbitre qui de toutes les façons allait accorder  un essai de pénalité pour faute d’anti jeu flagrante. Résultat 24-21. Ce sera le résultat final !

la fin de match fut un peu tendue car nos adversaires du jour pensaient avoir le match gagné !. Il faut reconnaître que cette équipe de paris15  a de la qualité et des automatismes. Si elle avait gagné,  ce n’aurait pas été non plus un hold up. Cela donne de l’envergure au résultat de cette équipe Puteaux/Suresnes  en construction, qui a su se sortir d’une situation très compliquée.

Pour Suresnes, l’équipe qui se met en place a révélé de belles promesses. Elle a les moyens de faire un beau parcours cette année. Mais elle doit encore trouver ses automatismes et se créer un vécu commun. Le banc est de qualité et doit permettre de voyager. Belle conquête également qu’on attendait pas forcément si tôt en place, il faudra juste penser à respecter les commandements de l’arbitre en mêlée, et les hors jeu de position sur les rucks ! rien d’insurmontable

Et surout que cette équipe garde cette capacité de révolte et sa volonté de ne rien lâcher.

Mais, par pitié les Juniors, démarrez le match dès la première minute, 10 points de retard à rattraper Dimanche, c’était faisable. Ce ne le sera pas toujours !

dimanche prochain pour leurs prochaines aventures

 

Frédéric Vole

Volontaire Juniors

 


Aucune réponse à "Junior Phliponeau : résumé match de brassage RCS vs Paris 15"


    Un commentaire à faire?