M12 : résumé et photos du tournoi de Tours

Publié le 4 juin 2019

Résumé

Après une première étape couronnée de succès à Bourges, notre petite troupe avait rendez-vous à Tours ce samedi pour la deuxième date de la tournée de printemps. Sur les marches de « Jean Moulin », dès le vendredi soir, la bonne humeur et l’excitation sont là : la joie de se retrouver et l’ambition avant les grandes manœuvres.

Le staff attache toujours de l’importance aux tournois de printemps. C’est une bonne façon d’évaluer le travail accompli durant la saison, d’observer l’évolution du groupe et des individualités et d’espérer vivre de grandes choses.

Accueilli à Tours par une météo toute irlandaise, notre groupe accompagné des M8 et des M10, prend connaissance du groupe qualificatif : le SC Chinon, le RC Orléans et l’US St-Pierre-des-Corps.

Les choses sérieuses commencent.

RCS / SC Chinon

Le staff sait, d’expérience, qu’il est primordial de bien commencer la compétition. Les premières consignes sont simples. Être présent au combat, presser et empêcher l’adversaire de s’organiser, commencer à mettre en place l’animation offensive. La détermination de tous fait que notre équipe monopolise le ballon et prend le jeu à son compte. Les imprécisions du début font que les verts et noirs tâtonnent quelque peu mais trouvent les solutions face à de valeureux Chinonais.

Victoire : 4/0

RCS / RC Orléans

Les orléanais sont toujours des compétiteurs qui connaissent les bases de notre jeu : combat, solidarité et science du jeu. Le staff annonce clairement que la compétition démarre pour de bon contre les Loirétains. C’est d’ores et déjà, la finale de la poule. Et les prévisions se vérifient, les rouges et jaunes et noirs sont âpres au combat et très présent dans les rucks. Les Valériens répondent du tac au tac et progressivement l’organisation offensive fait basculer le match du bon côté.

Victoire : 3/0

RCS / US St-Pierre-des-Corps

Dernière opposition de la matinée et l’enjeu est clair : obtenir la place qualificative pour le tableau final et garder son destin en mains. Le staff souhaite une montée en puissance avec plus d’initiatives, plus d’alternance pour que l’équipe renforce ainsi ses repères collectifs. Il ne faut laisser aucun espoir à l’adversaire, ne lui laisser aucun répit. Les espérances seront comblées et les Corpopétrussiens n’auront pas vraiment l’occasion de souffler. L’équipe déroule son jeu mais ce n’est pas pour autant que les choses se passent tranquillement : les verts et noirs restent concentrés, précis et intenses. Les phases de jeu s’enchainent et les essais également.

Victoire : 8/0

Les premiers objectifs sont atteints : continuer dans le tableau principal bien sûr, mobiliser tout le groupe (chacun ayant eu du temps de jeu et débuté au moins un match) et jeter les bases collectives de la suite.

Quart-de-finale : RCS / US Tours

Les phases finales sont autant de matchs au parfum particulier. Ca passe ou ça casse. De plus, les valériens vont avoir à affronter les hôtes de ce jour. Les Tourangeaux sont toujours des rugbymen de qualité et ont à cœur de bien figurer dans leur propre tournoi. Les consignes sont simples : rester simple ! Pas d’individualisme, se mettre au service de l’équipe, être un maillon fort et ne pas réinventer le rugby au mauvais moment. Le match est équilibré, les initiatives des suresnois n’aboutissent pas mais la patience est une vertu cardinale du rugby moderne. Petit à petit l’édifice orange et bleu se lézarde. Les troupes de captain Thomas trouvent la faille à trois reprises.

Victoire : 3/0

Demi-finale : RCS / US Cognac

L’avant dernier match est toujours le plus particulier : perdre c’est échouer si près du but et c’est donc inenvisageable. Le stress et toutes les émotions toxiques peuvent dérégler les plus belles équipes. Les Cognaçais sont une référence du rugby hexagonal. L’équipe doit surtout rester elle-même : sûre de sa force collective. Rapidement s’enchainent les séquences de jeu et le tempo va crescendo. La différence se fait progressivement et les verts et noirs s’imposent collectivement (encore et toujours) en encaissant toutefois leur premier essai de la journée. Une bonne défense est indispensable, les suresnois ne l’ont pas oublié malgré le plaisir d’attaquer.

Victoire : 4/1

Finale : RCS / SA Vierzon

La dernière marche sera-t-elle la plus dure ? Le staff sait que c’est match comme les autres, ou du moins, feint de le croire. Mais le plus important est de se recentrer sur l’essentiel. Les consignes, encore une fois sont simples : chaque joueur à ses forces et ses faiblesses, ce qui compte c’est que l’unité de l’équipe soit totale et que chacun y contribue. Les ciel et blancs Vierzonnais sont une équipe ultra offensive à l’instar des prestigieux ciel et blancs de l’Aviron Bayonnais. La stratégie est donc simple, confisquer le ballon, être efficace au rucks dominer individuellement pour dominer collectivement. Les prévisions du staff seront exaucées. Les valériens vont rendre leur meilleure copie au meilleur moment, la marque des champions ! Tout le registre va y passer, les backs, les plus, les zéros, les pamplemousses, les rushs. Les ciels et blancs ne parviendront jamais à trouver la clef du problème.

Victoire : 6/1

Le coup de sifflet final viendra clôturer cette magnifique journée dont rêve tout joueur de rugby. Mais il n’y a pas de miracle dans notre sport, il n’y a que du travail, de l’humilité et de l’enthousiasme, tous ces comportements qui font la différence.

Cette victoire est une victoire collective, le staff le sait tellement : les joueurs bien évidemment, les dirigeants Igor et Pascal qui se sont chargés de tout ces détails qui font la différence, les parents qui nous ont soutenus inconditionnellement et Pierrot qui se chargea magistralement de la logistique, une fois encore. Enfin, une vraie grosse pensée pour Jules et Elias, absents malheureux du jour et tous les autres membres du groupe qui n’avaient pas été retenus.

Photos

Crédit photo : Bertrand Levavasseur


Aucune réponse à "M12 : résumé et photos du tournoi de Tours"


    Un commentaire à faire?