Séniors 2 : résumé de Suresnes / PUC

Publié le 23 avril 2019

Le projet Elite du RC Suresnes Hauts-de-Seine

RC Suresnes 2 – PUC 2 – Demi-finale IDF 2e Série

Vainqueur la semaine dernière à Meaux, les Suresnois se sont offert une demi-finale de rêve, à la maison, et en lever de rideau d’un alléchant Suresnes-Dax à l’occasion de la Fête du Club. Sous un beau soleil et une affluence venue en nombre, le RCS 2 n’avait pas d’autre choix que de s’imposer pour s’offrir une finale. Mais pour aller en finale, il fallait d’abord passer l’obstacle du PUC, une vieille connaissance pour la majorité des joueurs composant l’équipe.

Pour commencer un match de la meilleure des façons, quoi de mieux qu’une très bonne entame? Pour être parfaitement honnête, cela ne s’est pas exactement passé ainsi. Gênés par la chaleur, l’enjeu ou les mains moites, les 30 acteurs de la rencontre ont connu un début de match difficile, pour rester poli. En-avants en pagaille, mauvais choix, conquête fébrile, le premier quart d’heure se résume à une bouillie de rugby, ponctué par de nombreuses mêlées (une bonne vingtaine en 10 minutes). Mais après l’orage vient toujours le beau temps. Le temps d’adaptation est terminé et le RCS trouve enfin plus de constance. Les passes trouvent leur destinataire, les courses se font plus tranchantes et les soutiens font leur boulot. A l’issue d’un beau temps de jeu devant, Suresnes tranche la ligne adverse et plante une première banderille dans la défense Puciste (7-0). La suite, bien que laborieuse, est prolifique pour les verts et noirs, qui profite des fautes défensives du PUC. L’écart au tableau se creuse, les joueurs prennent plaisir, et cela se voit (14 puis 21-0). La mi-temps est sifflée et les consignes sont simples, arrêter les conneries et les fautes de main, continuer à bien défendre et scorer en se faisant plaisir.

Fort du sang neuf injecté par les coachs à la mi-temps, Suresnes reprend donc tambour battant ce second acte en jouant sur les faiblesses de son adversaire. Et c’est rapidement que le break se fait, Suresnes marquant coup sur coup deux essais pour creuser un écart qui ne pourra plus être comblé (33-0). Les changements continuent, et la fougue des rentrants est remarquable, à l’image d’un Moki, auteur d’un doublé, bien décidé à faire faire de belles roulades à ses adversaires à l’impact. Face à un PUC émoussé, les essais s’enchaînent ensuite, à la plus grande joie du public, et le score se fait plus lourd. Manoual traverse tout le terrain mais décide de ne pas finir, Galbé en traverse ensuite une grande partie, mais fait l’aveugle sur les soutiens autour de lui pour marquer seul. Tiboune gagnera tous ses duels pendant le match (mais seulement pendant le match). Seuls petits points noirs au tableau, la fracture du nez de Keul pour son jubilé, la braguette façon Harry Potter – 7 points de suture tout de même – d’Oliv (qui a une nouvelle fois pris sa chance), et l’essai du PUC, qui empêche un score parfait. Avec un score final de 60-7, le contrat est donc rempli pour Suresnes qui s’offre là une première finale IDF.

Le match aura d’ailleurs lieu dimanche 28 avril à Coulommiers (77), théâtre de toutes les finales du CIFR contre l’équipe de Corbeil, déjà affrontée en phases de poule. Et le RCS 2 y tentera forcément d’aller chercher un petit bout de bois tout en conservant son invicibilité.

Rocco Benco


Aucune réponse à "Séniors 2 : résumé de Suresnes / PUC"


    Un commentaire à faire?