Tournoi de Pau M12 – Pâques 2016

Publié le 2 avril 2016

Tournoi de Pau M12 – Samedi 26 et dimanche 27 mars 2016 (week-end de Pâques)

Cette année encore, nos valeureux benjamins sont partis se frotter à l’excellence du rugby du sud-ouest, au pied des Pyrénées.
La plupart découvrait ce tournoi, avec quelques vétérans de l’année dernière qui ont su se faire respecter : « dans le train, le carré c’est pour les anciens ! »

Le voyage en train, malgré un départ matinal, se passa fort bien, entre lectures, musique, tarot et consoles pour les plus calmes et pour d’autres des jeux de comptoirs entraînant une joyeuse animation au wagon bar.
Certains perdants valeureux y ont gagné une réputation de « bonhomme » par leur courage (et leur constance) dans la défaite.

Arrivés sous le soleil éclairant les neiges tardives qui recouvrent les sommets dominant le stade d’entraînement, nos minots à peine rassasiés par le pique-nique enchaînaient déjà les temps de jeux de matchs improvisés entre les « textiles » et les torses nus ; cette dernière équipe, à la faveur du soleil de l’après midi remportant la victoire faute de combattants « vêtus » en face.

Le soir arriva vite et nous partîmes à la découverte de la gastronomie locale (c’est à dire que l’on voyait bien quelques restaurants depuis la terrasse du Mac Donald’s) avant d’enchaîner avec la surprise du jour : des accès VIP au match de top 14 Pau – Oyonnax, qui permirent à nos benjamins de suivre les exploits des joueurs de Pau, dont notamment les excellentes réceptions aériennes de Damien Traille. L’enthousiasme des Suresnois à agiter les drapeaux Palois, fut même remarqué par la mascotte locale qui vint les saluer pendant le match !

Après une courte nuit de sommeil les choses sérieuses commencent.
Comme d’habitude le diesel Suresnois connut une mise en route difficile, avec une première défaite sur une équipe de Bizanos (qui fut sacrée meilleure équipe du Béarn en fin de journée) largement à leur portée, et qui ne dut son salut qu’à un essai en contre sur une interception. Échaudés par ce revers, nos jeunes se reprennent et remportent une victoire méritée 2-0 sur Orthez. Hélas l’élan est vite coupé avec un nul sur Mont-de-Marsan qui va peser lourd dans le classement de la poule.

Nos benjamins engagent alors avec courage et détermination le match contre le stade Toulousain et perdent les armes à la main 2 essais à rien, avec des toulousains vêtus de leurs maillots mais aussi de leurs capes d’invisibilité dans les rucks et les lignes de hors jeux !
Le RC Lons subira l’envie et la rage de nos joueurs enfin pleinement réveillés, pour une large victoire 3-1 qui clôturera la matinée des poules et verra le RCS échouer à un point du podium, entraînant sa bascule dans le tableau B.

Après un bon repas, nos jeunes se préparent à la demi-finale de ce tableau, survoltés par les dires rapportés de leurs futurs adversaires doutant visiblement de la qualité du rugby d’une équipe de « parisiens. » Les doutes furent balayés en même temps que la défense de l’équipe d’Oloron, par nos jeunes verts et noirs, qui alternèrent à la perfection combat, jeux d’avants, renversements et passes aux ailes. Les douze minutes du match durent paraître bien longues à nos adversaires béarnais, mais ils y gagnèrent une cuisante leçon de géographie sur l’excellence rugbystique altosequanaise.

Hélas la finale contre Bordeaux-Bègles ne fut pas du même tonneau. Nos adversaires, ayant visiblement bien profité des richesses de leur terroir, mirent en avant leur physique et étouffèrent nos « crevettes » qui ne firent pas le poids face à un jeu puissant mais aussi très fluide. La fatigue du voyage accumulée, l’infirmerie qui avait privé du voyages certains cadres et la crainte inspirée par les gabarits bèglais avaient eu raison de la vaillance de nos joueurs.

Nous fûmes néanmoins bien accueillis par les minimes et leur encadrement qui, de retour d’Orthez, nous firent partager leur bus, leur bonne humeur puis leur victuailles pour nous réconforter.

Le voyage dans le train fut long, avec un arrêt imprévu d’une heure à Dourdan, mais il permit de conforter la réalité des valeurs de partages, de convivialité et de bonne chère de notre club. Une mention spéciale au foie gras et son confit d’oignon maison de Dorothée et Jo, qui fit l’unanimité dans plusieurs voitures du train !

Le lundi de Pâques ne sera pas de trop pour se remettre de toutes ces émotions, avec de beaux souvenirs entre copains du terrain près des montagnes, avec un match référence contre Oloron et une défaite contre Bordeaux-Bègles pour nous faire progresser.

A l’année prochaine pour certains, et bienvenue chez les grands pour les autres.

Nicolas PLATIAU


Aucune réponse à "Tournoi de Pau M12 - Pâques 2016"


    Un commentaire à faire?