« Un Tours de force » – La Nouvelle République 10/09/12

Publié le 10 septembre 2012

nouvellerepublique

Indre-et-Loire- Rugby – fédérale 2
UN TOURS DE FORCE
10/09/2012 05:38

US Tours – Suresnes : 14-9 Retour en Fédérale 2 idéal pour l’UST qui s’impose à Tonnellé
devant un des favoris de la poule, grâce à un engagement sans faille.

Quel tempérament ! Face la solidité et au talent de quelques individualités altoséquanaises, la fratrie tourangelle s’est mobilisée pour offrir une démonstration d’engagement et de solidarité. La marque de fabrique de cet US Tours qui ne manque pas de valeurs.

Et un état d’esprit qui a permis aux Tourangeaux, férocement décidés à faire de Tonnellé un bastion imprenable, de faire chuter d’entrée de saison un favori déclaré à la première place de la Poule, Suresnes. Il faut préciser qu’au noyau dur de la saison passée est venu se greffer un lot de recrues déjà fortement impliquées et garantes de l’esprit UST, la plupart ayant débuté le rugby à Tours.
A l’image de Julien Amirault, maître artificier déclaré pour la saison. Dès la 4e minute, il donnait de l’élan à son nouveau club d’un coup de pied parfait (3-0, 4e). Les deux équipes échappaient quelques ballons, mais c’était la marque d’un match de début de saison où chacun se rôde encore.

Il faudra améliorer le réalisme
Guy Borde chipait un ballon en touche, Fabien Petit faisait admirer la qualité de son jeu au pied pour dégager les siens, l’UST ne se trompait pas dans l’entame, en plus d’être dominante dans le combat. Logiquement, Julien Amirault avait une 2e occasion d’inscrire Tours à la marque peu après le quart d’heure de jeu. Banco : 6-0, 19e.
Bajart manquait une première occasion de lui répondre, et on s’approchait de la demi-heure de jeu. Le moment choisi par Ledoux pour filer marquer… l’espace d’un instant. L’arbitre jugeait en effet qu’un joueur de Suresnes avait concédé une touche sur l’action (24e).
Amirault tentait un drop, suite à plusieurs temps de jeu tourangeaux dans le camp adverse. Sans réussite (31e). Bajart, avant la pause, pouvait de son côté relancer son équipe, il bénéficiait d’une belle pénalité. Sans trembler, il remettait les siens dans le sens de la marche (6-3, 38e). Amirault s’essayait lui aussi de loin, mais le ballon passait juste sous la barre.

Coti réveillait tout le monde à la reprise, en étant l’auteur d’une percée tranchante. Guillemet et Tavard faisaient rentrer du sang neuf, le soleil de plomb usant les organismes de tous les protagonistes. La première ligne changeait de visage, les revenants Bouloizeau et Narbonne laissant place à Rougebec et Jason Marmier. Un bon coup de fouet pour l’UST, qui croyait prendre plus franchement les devants au score grâce à Ledoux.
En bout de ligne, ce dernier aplatissait dans l’en-but. Mais l’arbitre, dans un climat de confusion, ne validait pas et revenait à l’avantage tourangeau.
Qu’à cela ne tienne, la domination locale aboutissait à l’expulsion temporaire de Delpech (54e, carton blanc). Julien Amirault bégayait un drop qui terminait à côté (57e) et Tours s’exposait à force de manquer les occasions de scorer se présentant.

Bajart, au contraire, enquillait une deuxième pénalité (6-6, 59e). Il manquait bien un drop ensuite, mais pas le second ! (6-9, 72e). Suresnes engrangeait sur sa période de domination. Les cinq dernières minutes en ligne de mire, et poussée par un public très présent, l’UST trouvait alors la force de réagir.

Une juste récompense

Bénéficiant d’une touche dans les 22, suite à une erreur de leurs adversaires, les Tourangeaux développaient une belle action. Ledoux était là pour conclure tout proche de la ligne de touche.
Mais il s’arrachait et pouvait aplatir (11-9). Un essai validé, même s’il semblait que le jeune joueur était sorti avant de marquer.
Serein, le collectif tourangeau négociait bien la fin de partie et soufflait lorsque Bajart ratait une pénalité compliquée (77e). Dernière alerte, car Amirault ajoutait même trois points en forme de cerise sur un gâteau déjà délicieux (9-14, 80e).
Grâce à cette victoire d’entrée, l’US Tours marque son territoire et envoie un message à ses futurs adversaires. Non, il ne sera pas facile de venir prendre des points à Tonnellé cette saison. Tout favori qu’il est, Suresnes en a déjà fait les frais. Et l’UST peut aborder la suite de la saison avec confiance, il en faudra pour aller perturber Nantes sur sa pelouse, samedi soir.

Réserves : 18-13.

la fiche
Mi-temps : 6-3.
Arbitre : M. Crapoix (Bourgogne)
Spectateurs : 1.500.
US Tours : 1E Ledoux (75e), 3P Amirault (4e, 19e, 83e).
Suresnes : 2P (40e, 59e), 1D (72e) Bajart.
Carton blanc : à Suresnes, Delpech (54e).
US Tours : Narbonne, Vaslin, Bouloizeau – J. Darthevel, Mihailov – Biet, Borde, Hoarau – Malié – Amirault – Ledoux, Cailleux, Petit, Daguy – Mary.
Puis : Ayme, Ruquier, A. Darthevel, Faye, Negri, Ja. Marmier, Rougebec.
Suresnes : Rouge, Elatmani, Couderc – Lavergne, Godecaux – Coulon, Gicquel, Tournecuillert – Moussa – Bouteloup – Meunier, Coti, Lozet, Perrot – Bajart.
Puis : Delpech, Magueur, Bayle, Mwena, Richard, Zaug.

télex
*** Le Stade Tonnellé retrouve de sa superbe. Après les grands panneaux des partenaires derrière chaque en-but, ce sont ceux qui se trouvent tout autour du terrain qui ont été refaits à neuf ou ont reçu un bon coup de jeune *** L’UST a aussi des maillots d’échauffement de toute première qualité *** Quelques Panthères de Touraine étaient au match. Elles cherchent des joueuses pour venir grossir les rangs de l’équipe. Pour venir faire un essai, contactez les à equipe.pantheres@laposte.net. Entraînements le mardi et le jeudi de 19 h 30 à 21 h *** En réserve, les avants avaient de l’allure avec Jo. Marmier, Chabannes, Bourdier, Lallemand ou Maratier, tous ayant déjà joué en première.

Sylvain Taillandier


Aucune réponse à ""Un Tours de force" - La Nouvelle République 10/09/12"


    Un commentaire à faire?